Les conseils et astuces

Lagrange

Conseils et astuces

Un œuf dans la fondue savoyarde : « quand il n’y en a plus, il y en a encore ! »

Convivialité

Votre caquelon à fondue est presque vide ? Il reste tout de même un peu de liquide au fond et vous voyez bien que le fromage restant résiste aux assauts de votre longue fourchette à deux dents. Comment faire ?... Mettez un œuf dans le caquelon, mélangez pour avoir un mélange homogène et jetez les morceaux de pain dans l’appareil à fondue. La fête continue !  (C’est le meilleur moment du repas… et peut-être même de la soirée !)

La fondue vigneronne ? À fondre de plaisir !

Convivialité

Vous allez surprendre votre entourage avec cette recette très parfumée. Cannelle, coriandre et autres clous de girofle infusent dans du bon vin blanc d’Alsace… Côté viande, optez pour du blanc de volaille ou du quasi de veau et laissez cuire dans ce délicieux nectar. « C’est différent », « c’est subtil », « c’est original » : paroles d’amis !


La fondue forestière, un délice

Convivialité

Les ingrédients et la préparation sont à l’identique de la fondue savoyarde. À un détail près : ajoutez des champignons déshydratés (de préférence des cèpes) dans votre mélange !

Relevez le goût de votre fondue au fromage

Convivialité

Ajoutez une cuillère à soupe de moutarde : mélangée au kirsch, c’est un délice !

Notes des gourmets

  • Savoir partager et recevoir : 5/5
  • Moments de convivialité : 5/5
  • Plaisir gustatif : 5/5

 Avec Lagrange, c’est toujours un sans-faute !

L’astuce Lagrange pour une raclette excellente

Convivialité

Une bonne raclette, c’est un bon fromage ! Sa qualité peut être garantie par une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Il existe des AOC comme le raclette du Valais en Suisse ou la raclette de Savoie.

Le fromage à raclette, bien connu dans sa version nature, existe aussi fumé (Brézain), ou parfumé aux herbes, au poivre, au vin blanc, ou encore au cumin. Pensez aussi à varier les fromages : pourquoi ne pas ajouter quelques tranches de Morbier ou de bleu de Gex… pour une raclette vraiment originale !

Petite histoire de gourmands (là, c’est pour connaître l’idée même de la raclette !)

Convivialité

La raclette : un nom qui évoque les soirées d’hiver entre amis… mais d’où vient la raclette ? Dès le Moyen-Age, les bergers avaient coutume de consommer du « fromage rôti ». C’est en 1874 que le terme de « raclette » fera son apparition. Avec l’arrivée des sports d’hiver au milieu du XXe siècle, la raclette connaît un succès grandissant. Sa texture crémeuse en fait un fromage idéal à consommer fondu.

Des crêpes qui ne collent pas : et que ça saute !

Convivialité

L’astuce ? Ajouter une cuillère à soupe d’huile ou de beurre fondu dans votre pâte. Sachez aussi que plus votre pâte est fluide et vos crêpes fines et moins elles auront de chance de coller. Et comment obtenir une pâte fluide et des crêpes plus fines ? Rajoutez de l’eau !

Une bonne pâte à crêpes avec de bons ingrédients

Convivialité

La qualité des produits, oui… mais aussi le choix de ceux-ci : préférez le lait entier et une farine bien fluide. Ce n’est pas suffisant ? Vous faites encore la guerre aux grumeaux (la bête noire d’une bonne pâte à crêpes !) ?… Et bien c’est pour cette raison que nous préconisons une farine bien fluide. Vous pouvez aussi tamiser la farine que vous avez à votre disposition. Pour la façon de faire ? Incorporez vos œufs et le lait progressivement en remuant bien. Et si vraiment les grumeaux persistent, votre mixeur plongeant Mix Pro de Lagrange fera la différence.

Petite histoire de gourmands : la chandeleur, qu’est-ce que c’est ?

Convivialité

La chandeleur, c’est 40 jours après Noël, soit le 2 février. Ce jour religieux est pour les Chrétiens la présentation de Jésus au temple et à la purification de la Vierge Marie. Pendant cette présentation, des chandelles étaient allumées. La chandeleur, du mot « candela » est ainsi devenue la fête des chandelles. Les enfants (mais pas seulement !) vous diront que la chandeleur, c'est la fête des crêpes ! L’histoire des crêpes dégustées à la chandeleur remonte au Ve siècle. Le pape, Gélase 1er, qui a institué cette fête, distribuait des crêpes aux pèlerins arrivés à Rome.

Le Grill’ Pierre et la plancha : idéaux comme compagnons minceur !

Cuisson

Vous suivez un régime ? Ou vous vous dites qu’après l’hiver il est toujours bon de prendre soin de sa ligne (et oui, l’été arrive) ? Le Grill’ Pierre® et la plancha sont vos alliés : ils vous permettent de supprimer toutes les matières grasses de la cuisson. C’est l’ami diététique de la saison !

Et une dernière petite astuce pour le Grill’ Pierre® afin de réussir votre menu minceur : salez la surface de la pierre pour éviter que les aliments n’attachent !

Des sauces originales pour accompagner vos recettes au Grill’ Pierre® !

Convivialité

Mayonnaise, béarnaise, aïoli ou autre ketchup (Aïe, pas toujours très bon…), nous connaissons tous. Existe aussi la sauce au paprika  excellente pour un Grill’ Pierre® de bœuf ou de poissons) et la sauce foie gras au jus de truffe (c’est la fin de l’hiver, on peut encore se le permettre). La préférée Lagrange est la sauce aux noix (une recette familiale précieusement conservée !).

Petite histoire de gourmands : le Grill’ Pierre®, un système de cuisson ancestral

Convivialité

Les hommes préhistoriques utilisaient déjà de grandes pierres plates qu’ils plaçaient sous leur feu primitif pour faire cuire les aliments de la chasse. Un  système de cuisson naturel qui a été adapté à l’époque contemporaine et adopté pour la cuisson diététique. En 1989, la société Lagrange invente le premier Grill’ Pierre® électrique. Le petit plus environnemental ? Le Grill’ Pierre® ne dégage aucune matière carbonique.

Mettez de la couleur dans vos yaourts !

Catalogue US

Lagrange vous propose une gamme complète d’arômes lactés, fruités et… colorés pour vos yaourts. Vanille, fraise, coco, pêche, citron, caramel au beurre salé : pour alterner les goûts selon vos envies et l’humeur du moment !

Comment rendre mes yaourts encore plus fermes ?

Fait maison

Premièrement, si vous laissez votre préparation un peu plus longtemps dans la yaourtière, elle deviendra plus ferme. Mais attention, plus vous augmentez le temps de cuisson plus ils deviendront acides. Deuxièmement, vous pouvez aussi ajouter une cuillère à soupe de lait en poudre à votre mélange lait et yaourt. Attention encore à ne pas déplacer votre appareil lors de son utilisation et à éviter les vibrations (ne pas poser sa yaourtière sur un réfrigérateur, un lave-vaisselle, etc.).

Variez les plaisirs avec les fruits et les légumes

Cuisson

Nous n’y pensons pas automatiquement, mais un barbecue « végétarien » est une agréable surprise (surtout si belle maman fait attention à sa ligne). Les tranches d’aubergine et de courgette grillées à l’huile d’olive sont délicieuses. Vous pouvez également opter pour une cuisson en papillote en enveloppant toutes sortes de légumes dans du papier aluminium. Pour le dessert, les brochettes de fruits préalablement saupoudrées de sucre roux auront un goût de caramel… la gourmandise avant tout !

Petite histoire de gourmands : la glace, une invention mondiale !

Fait maison

On attribue l’origine (bien qu’incertaine) de la glace à la Chine, là où Marco Polo l’aurait découverte puis ramenée en Europe (elle a dû arriver bien fondue…). Cela dit les italiens revendiquent cette origine, puisque Néron la dégustait à son époque… En revanche, une certitude est liée au « sundae » - cette célèbre glace américaine a vu le jour en 1892. Quant au fameux cornet de glace, il aurait été inventé par un syrien lors de l’Exposition Universelle de 1904. Les meilleurs glaces ? Celles faites maison ! Mais il existe une autre grande maison : la glacier historique Giolitti (À Rome, depuis 1890).

Le secret d’une glace bien ferme ?

Fait maison

La glace ne prend pas ? Mais pourquoi ? Il est essentiel de laisser votre préparation refroidir au maximum (plusieurs heures au réfrigérateur) et d’avoir une bonne turbine à glace ou sorbetière. Là, vous êtes bien équipé avec Lagrange !

Accompagnez votre glace de fruits ou de fleurs séchés

Fait maison

Sorbet à la poire ? Gardez quelques tranches fines du fruit et placez-les dans le déshydrateur Nutris®. Une décoration qui se déguste avec plaisir et qui accompagne à merveille votre sorbet. Glace à la rose ? Faites également sécher les pétales dans le déshydrateur Nutris® et parsemez votre assiette à dessert… ça tombe bien, vous aviez plus de fleurs que nécessaire pour votre recette !

Comment faire ses cornets de glace « maison » ?

Fait maison

Réalisez des gaufrettes avec les plaques à gaufrettes de votre Premium Gaufres® ou Super 2 Gaufres. Quand vos gaufrettes sont encore chaudes, donnez-leur la forme appropriée (en cône ou en coupelle). Elles vont durcir en refroidissant… et vous disposerez alors d’un délicieux cornet fait maison !

Aromatisez différemment vos gaufres !

Gaufriers

Le sucre vanillé, c’est très bien, mais variez les plaisirs et tentez le zeste de citron ou d’orange, l'essence d'amande amère, la fleur d’oranger, ou encore les liqueurs (Grand-Marnier et Calvados par exemple). Ils personnalisent votre pâte avec originalité. Avec le zeste d’orange qui remplace le sucre vanillé, la gaufre potimarron et cannelle est excellente !

Petite histoire de gourmands : d’où vient la gaufre ?

Gaufriers

Puisqu’elle ne vient pas vraiment de Lyon mais que la famille Lagrange (lyonnaise !) a fabriqué en série le premier gaufrier à plaques interchangeables, nous dirons simplement : « Même si c’est souvent à la Belgique qu’on attribue l’origine de la gaufre, Lyon n’est pas en reste avec la création de sa propre recette de gaufres vers 1799 ».